L’ambiance chez Léon

A deux pas de la Grand Place de Bruxelles, «riche Théâtre », pour reprendre l’expression de Jean Cocteau, se situe l’Ilot Sacré. Au cœur de ce quartier, le restaurant Léon, temple du «moule – frite », existe depuis cent ans.

Evocation de la Belgique Joyeuse, LEON constitue l’un des fleurons de la gastronomie nationale. Creuset de la bonne cuisine bruxelloise, ce restaurant a su capter la sympathie du public et satisfaire la halte du gourmand. Simplicité, accueil direct et chaleureux, atmosphère pittoresque, sont ses atouts de séduction.

Ketjes de Bruxelles  
Il y a toujours eu de drôles de ketjes à Bruxelles et pas seulement Mannekens-pis. Léon Vanlancker était un de ceux-là. Lorsqu’il fonde son premier restaurant en 1867, simplicité et atmosphère pittoresque sont déjà au rendez-vous. Vingt ans plus tard, Léon déménage à quelques pas de là, rue des Bouchers.

Il y ouvre un estaminet d’à peine cinq tables qui porte son nom : “Friture Léon”. Au fil du temps, les Bruxellois, les voyageurs, les gens de passage se font de plus en plus nombreux … LEON s’agrandit.

Les repas virent souvent à la fête populaire.  Les années passant, Léon devient, au cœur de l’Ilôt Sacré de Bruxelles, aussi célèbre que le Mannekens-Pis. De midi à minuit, on s’y presse dans la bonne humeur et la simplicité.

Chaque jour plus de mille couverts sont servis dans une ambiance souriante et conviviale. Les nappes sont en papier, le service effervescent, la cuisine en prise directe sur la salle et tout le monde s’y délecte dans la plus parfaite bonne humeur.

Cuisinine_d_antan
Alexandre Bibaut / Les2b sprl +32 496 81 92 80 e-mail: alexandre@les2b.be

Le livre d’or  
Les anecdotes fourmillent à propos de ce restaurant populaire qui depuis plus de 120 ans, a accueilli toutes les personnalités du monde politique, culturel ou financier.

Le livre d’or s’enorgueillit des milliers de dédicaces avec, entre autres, les signatures de Johnny Hallyday, Jacques Brel, Eddy Merckx, Annie Cordy, le Président américain Jimmy Carter, Helmut Kohl, Jean-Jacques Goldman, Sacha Guitry, Catherine Deneuve, la famille Royale, toute la classe politique belge depuis des   générations et aujourd’hui les acteurs des institutions européennes.

Tous viennent déguster une des seize recettes de moules de la maison. Il y a aussi du homard, du poisson, de la viande, mais les vrais initiés se repèrent à leur prédilection pour la “Moule Spéciale”, une recette, tenue quasi secrète de moules casserole, accompagnée de frites et arrosée de bière belge. Qualité du produit, rapidité du service, accueil souriant, sont les atouts de réussite de l’établissement.

Exportation de l’enseigne
En 1989, fort du succès bruxellois, Rudy Vanlancker décide d’exporter l’enseigne à Paris.  Exporter le concept Léon, c’est exporter un produit, mais aussi, et surtout communiquer une atmosphère, une ambiance, un clin d’oeil au grand Brel qui chantait si bien : “…. Puis on ira manger des moules et puis des frites, des frites et puis des moules et du vin de Moselle, Viens Jeff…. Viens ….”   Pendant ce temps à Bruxelles, un véritable retour aux sources a été effectué en revenant au nom que portait le restaurant à l’origine “Friture Léon”. Les salles et la cuisine également ont été entièrement réaménagées en gardant en mémoire ce qu’elles étaient en 1893.